«Pourquoi devrions-nous suivre ces politiciens qui veulent que nous nous tuions pour les profits des entreprises?»

Les travailleurs américains dénoncent les menaces de guerre contre l'Iran

Par nos journalistes
16 janvier 2020

Il existe une hostilité généralisée parmi les travailleurs et les jeunes aux États-Unis à l’égard des provocations de l'administration Trump contre l'Iran, qui ont amené le monde au bord d'une guerre catastrophique la semaine dernière. Trois décennies de guerres désastreuses ont produit un scepticisme populaire envers la machine officielle de propagande et une opposition au lancement de nouvelles guerres.

La décision a été prise de retarder temporairement une guerre à grande échelle avec l'Iran, non seulement parce que l'armée veut plus de temps pour se préparer, mais aussi parce que des sections de l'establishment politique se rendent c

Les militants du Bulletin d’information des travailleurs de l’automobile du WSWS vendredi à l'extérieur de l'usine d'assemblage de camions Warren

ompte qu'elles n'en ont pas fait assez pour contrer l'opposition publique à la guerre. Un sondage ABC News / Ipsos publié dimanche a révélé qu'une majorité d'Américains, 56%, désapprouvaient la façon dont le président Donald Trump traitait l'Iran et se sentaient moins en sécurité.

Avec plus de 7000 morts et près de dix fois plus de blessés pendant les guerres américaines au cours des deux dernières décennies, le mécontentement des soldats américains est encore plus élevé. Un sondage Pew Research effectué en juillet dernier a révélé qu'une majorité de vétérans militaires pensaient que les guerres en Irak, en Afghanistan et en Syrie «ne valaient pas la peine d'être combattues». Soixante-quatre pour cent désapprouvaient la guerre en Irak, 58% désapprouvaient la guerre en Afghanistan et 55% ont désapprouvaient la guerre en Syrie.

Une équipe de reportage du World Socialist Web Site s'est entretenue avec des travailleurs de Fiat Chrysler à l'usine d'assemblage de camions de Warren, dans la banlieue de Detroit, au Michigan, à la fin de la semaine dernière. Ils ont distribué une déclaration du Bulletin d’information des travailleurs de l’automobile du WSWS appelant à l'opposition à la guerre imminente avec l'Iran et expliquant les racines politiques et historiques de l'agression américaine contre le pays du Moyen-Orient riche en pétrole.

Une travailleuse d’expérience a déclaré: «Je connais quelques personnes en ligne en Iran, et ils ressentent la même chose. Ils expriment de l’amour. Ils savent que les Américains ne sont pas tous pareils.»

Lorsqu'on lui a demandé ce qu'elle pensait du rôle des démocrates qui a permis les provocations de Trump, elle a ajouté: «C'est ce qui se passe lorsqu’il n’y a que deux partis.»

Un autre travailleur a déclaré: «Cela a commencé avec la révolution iranienne. Je pense que notre politique est conduite par le complexe militaro-industriel. Ils veulent tout contrôler. Il s'agit d'économie, rien de plus, rien de moins.»

«Il s'agit de pétrole et d'argent», a ajouté un autre travailleur. «Les États-Unis ne devraient pas être impliqués dans les affaires d'autres pays. Nous devons prendre soin des travailleurs ici.»

Les journalistes ont interrogé un jeune travailleur temporaire à temps partiel qui, selon lui, a profité des guerres. «C'est le gouvernement qui en profite. C'est le pays le plus puissant, mais nous ne pouvons pas avoir de réunion et s’entendre au lieu de se lancer dans la guerre et de larguer des bombes.»

«Ce ne sera peut-être pas le cas cette fois, mais à chaque élection, il y a une sorte de conflit dans cette région.»

«Nous n'avons pas besoin d'être là. J'ai des amis en Arabie saoudite. Quand vous entendez ce que les gens disent au Moyen-Orient, ils ne veulent pas de nous dans leur pays. La même chose avec l'Irak. Nous ne voudrions pas que quiconque vienne dans notre pays et prenne le pouvoir.

«Ce président prend de très mauvaises décisions. Je ne suis pas d'accord avec lui.

«Personne ne veut vraiment la guerre. Nous voulons faire ce qui est bien, défendre notre pays. Mais c'est pourquoi nous sommes censés être une démocratie. Mais Trump est totalement barbare, comme tout autre dictateur. C'est presque comme si nous étions dirigés par une dictature.»

Une enseignante de Floride tient une pancarte lors de la manifestation de masse de lundi à Tallahassee pour exiger une augmentation des salaires et du financement des écoles

D'autres travailleurs ont dénoncé les gestes de guerre en termes plus explicites. Larry, un employé à la retraite de General Motors et un lecteur de longue date du WSWS, a déclaré: «J'ai eu peur lorsque Trump a assassiné le général Suleimani. Je me suis dit: «C'est reparti avec une autre orgie meurtrière de 20 ans au Moyen-Orient». Trump défend les intérêts des compagnies pétrolières et des entrepreneurs de la défense. L'Iran et l'Irak possèdent certaines des plus grandes réserves de pétrole au monde.

«Les États-Unis devraient quitter le Moyen-Orient et cesser d'interférer avec la vie des gens là-bas. Je me souviens quand Reagan faisait la même chose en menant des guerres secrètes au Nicaragua, au Salvador et dans d'autres pays d'Amérique centrale dans les années 1980. Derrière ces guerres, les entreprises américaines cherchent à saisir les matières premières et à mettre en place des plateformes de main-d'œuvre bon marché. Je m'en suis rendu compte au cours des 50 dernières années.

«Les gens aux États-Unis doivent comprendre que le capitalisme est un système mondial et les mêmes entreprises qui attaquent nos emplois et nos salaires vont partout dans le monde pour exploiter une main-d'œuvre bon marché et le manque de protections environnementales. Ils veulent égaliser les salaires partout dans le monde, en nous plongeant dans la pauvreté. Karl Marx a déclaré que les capitalistes nous élèvent pour travailler et produire une autre génération à exploiter une fois que nous serons épuisés ou morts.»

«Nous devons unir les syndicats du monde entier pour lutter contre cela. Nous devons communiquer les uns avec les autres. Le prolétariat a partout les mêmes objectifs: prendre soin de nos familles, avoir de la dignité. Nous ne voulons pas être riches mais avoir assez pour vivre dans la dignité. Tous les gens de la classe ouvrière du monde entier ressentent la même chose. Pourquoi devrions-nous suivre ces politiciens, ainsi que les responsables syndicaux, qui veulent que nous nous battions et nous tuions pour les profits des entreprises?»

«La croissance d'Internet me donne une grande foi que nous pouvons arrêter la guerre. Les travailleurs et les jeunes peuvent parler à une famille en Iran, en Russie ou en Chine. Nous pouvons voir que nous avons les mêmes objectifs et que nous voulons tous la dignité et la paix. Le peuple iranien n'est pas notre ennemi, il ne veut pas déclencher une autre guerre mondiale. Il déteste Trump, pas le peuple américain.»

«C'est ce que le gouvernement craint, que les travailleurs et les jeunes du monde entier se parlent et s'opposent à la guerre. C'est pourquoi ils ont jeté Julian Assange et Chelsea Manning en prison, car ils ont dénoncé les crimes de guerre. Obama et les démocrates sont tout aussi coupables que Trump et les républicains.»

Un employé de GM de Flint Assembly avec de nombreux membres de sa famille dans l'armée a également commenté le rôle des médias sociaux. «C'est formidable que les jeunes américains se connectent à Internet et parlent directement avec les jeunes en Iran. Ces enfants utilisent les médias sociaux pour étudier les problèmes et ils ne veulent pas mener une guerre pour rien.»

Un commerçant du Missouri et membre du comité directeur de la Coalition of Rank-and-File Committee, qui a été créée en 2018 lors d'une réunion parrainée par le World Socialist Web Site et le Socialist Equality Party, a déclaré: «Une chose qui m'a frappé comme très différent entre aujourd'hui et en 2003 ou même plus tard sont les conversations que j'ai au travail. Après le meurtre de Suleimani, les gars avec qui je travaille disent: «Notre président est un idiot. Il l'a fait maintenant. Tout va exploser. Mais il n'y a aucun suivi sur le soutien des troupes ou tout cela. L'attitude est très différente aujourd'hui. Certains de ces gars ont voté pour Trump et vous n'entendez même pas son nom. Ce que j'entends, c'est: «Ils ne m’auront plus.»

«Le meurtre de Suleimani et ce qui pourrait suivre est effrayant. C'était aussi totalement illégal, criminel. Qu'est-ce qu'un président qui prend cette décision d'assassiner un général d'une nation souveraine? Elle oblige à faire le bilan non seulement des quatre à cinq dernières années, mais des leçons de toute une période. Bush et Obama ont préparé ça.»

Un employé de GM au Missouri et un autre lecteur de longue date du WSWS a ajouté: «Tuer un grand général iranien est fou. L'Iran n'est pas un pays qui peut être intimidé sans conséquence, car il a des liens avec la Russie dotée d'armes nucléaires. Se vanter d'un assassinat extrajudiciaire lorsque le monde est si instable est insensé. Cela fait partie de la préparation d'une guerre qui ferait des victimes horribles de tous les côtés.

«Les coupons alimentaires viennent d'être coupés pour 700.000 citoyens américains. Notre gouvernement dépense des milliards de dollars pour la guerre tandis que des millions souffrent de la faim et de la pauvreté. Il sera impossible de passer à travers 2020 sans les mêmes manifestations de masse aux États-Unis que celles qui ont frappé d'autres pays du monde.»

Steve, un enseignant du nord de la Californie et membre du comité directeur, a déclaré: «Je m'oppose à l'impérialisme américain et à sa tendance à la guerre mondiale. L'impérialisme utilise ses forces armées, son système politique et son tissu économique d'entreprises capitalistes impitoyables pour imposer son emprise sur la classe ouvrière et les masses au pays et à l'étranger.»

«L'assassinat du général iranien Suleimani et d'Abou Mahdi al-Muhandis, un chef des Forces de mobilisation populaire en Irak, est arrivé après le bombardement militaire américain de sites en Irak et en Syrie qui a tué plus de 25 personnes. Cela fait partie d'une campagne de plusieurs décennies menée par l'impérialisme américain, Israël et l'Arabie saoudite non seulement contre l'Iran et l'Irak, mais contre les masses du Moyen-Orient, notamment au Yémen, au Liban, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et en Libye.

«La classe ouvrière aux États-Unis a la lourde responsabilité de s'opposer à l'impérialisme américain et d'organiser la lutte des classes aux États-Unis pour renverser l'impérialisme et établir la société socialiste. Nous devons le faire en collaboration avec la classe ouvrière et les masses du Moyen-Orient qui ont la responsabilité d'organiser un mouvement révolutionnaire et une lutte de classe pour pousser l'impérialisme américain hors du Moyen-Orient, renverser ses laquais et établir le socialisme dans toute la région. Je suis solidaire du peuple du Moyen-Orient et du monde contre la guerre impérialiste.»

(Article paru en anglais le 15 janvier 2020)