Halte à la censure en ligne: restaurez le compte Twitter de l’«International Youth and Students for Social Equality» (États-Unis)!

Par Kevin Reed
16 novembre 2020

Dans un acte de censure politique Internet qui vise à faire taire les opinions de gauche et socialistes, Twitter a suspendu le compte de l’«International Youth and Students for Social Equality» (IYSSE – Étudiants et jeunes internationalistes pour l’égalité sociale) aux États-Unis.

L’IYSSE est le mouvement jeunesse et étudiant du Parti de l’égalité socialiste et est affilié au Comité international de la Quatrième Internationale (CIQI) et au World Socialist Web Site (WSWS).

L’IYSSE est un groupe officiellement reconnu sur des dizaines de campus universitaires aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, au Sri Lanka et en Australie. À l’université Humboldt de Berlin, l’IYSSE occupe plusieurs sièges au parlement étudiant.

Vers 6h mercredi, les membres et les partisans de l’IYSSE ont constaté qu’on avait dépouillé le compte Twitter @IYSSE_US de son profil et de son image d’en-tête et qu’on avait remplacé la chronologie des tweets du compte par un message disant: «Compte suspendu: Twitter suspend les comptes qui enfreignent les règles de Twitter». On avait inclus dans l’avis un lien vers la page des règles de Twitter.

Lorsque l’IYSSE a contacté Twitter pour demander le rétablissement du compte, l’entreprise a répondu: «Votre compte a été suspendu parce qu’il semble que vous gériez plusieurs comptes Twitter».

L’IYSSE a répondu:

L’«International Youth and Students for Social Equality» est une organisation politique officiellement reconnue sur des dizaines de campus aux États-Unis et dans le monde. Chaque chapitre de campus gère son propre compte Twitter. Comme ces chapitres sont affiliés au World Socialist Web Site (WSWS), de nombreux chapitres peuvent publier les mêmes articles ou des articles similaires du WSWS, comme c’est leur droit.

Ce type d’activité est explicitement toléré dans les lignes directrices de Twitter de septembre 2020. Ces lignes directrices stipulent que «les organisations qui ont des clubs connexes, mais séparés, comme une entreprise qui a plusieurs sites» ne constituent «pas une violation de cette politique».

Nous demandons (1) une démonstration plus complète et détaillée de toute violation présumée, et (2) que la suspension de ce groupe (@IYSSE_US) soit levée immédiatement.

Twitter n’a donné aucune information supplémentaire sur la suspension, et le compte de l’IYSSE reste suspendu.

Une semaine après les élections américaines de 2020, la suspension du compte de l’IYSSE (États-Unis) survient dans un contexte de censure en ligne croissante des publications de gauche et socialistes, combinée à une attaque agressive contre la liberté d’expression par tous les géants des médias sociaux avant, pendant et après les élections présidentielles.

Mardi dernier, parmi les derniers messages sur le compte de l’IYSSE, figurait un retweet d’un lien vers l’article du WSWS intitulé «Pourquoi certaines régions ouvrières ont voté pour Trump?». On a aussi retweeté un post du secrétaire national du PES et candidat à la présidence des États-Unis pour 2020, Joseph Kishore, sur l’importance de l’annonce du vaccin contre le coronavirus par Pfizer et l’importance d’une action politique indépendante de la classe ouvrière contre la pandémie et la réponse meurtrière de la classe dirigeante à celle-ci.

Twitter se livre à une censure politique pour faire taire une des principales voix de la politique socialiste parmi les jeunes et les étudiants du monde entier. L’IYSSE (États-Unis) est, par son activité de publication et son engagement sur Twitter et d’autres plateformes de médias sociaux populaires, la voix la plus cohérente pour le socialisme et contre le racisme; le nationalisme de droite; la menace du fascisme; et pour l’unité internationale de la classe ouvrière au-delà des frontières nationales; dans une lutte commune contre le système capitaliste.

En réponse à la suspension par Twitter, Genevieve Leigh, secrétaire nationale de l’IYSSE, a déclaré: «Il n’y a aucune raison légitime à la suspension du compte Twitter de l’IYSSE. Nous savons qu’au cours des deux dernières années en particulier, les sociétés de médias sociaux ont fait un effort concerté, à la demande de Washington, pour censurer les sites web de gauche, socialistes, antiguerre et progressistes. Ces efforts ont été bien documentés et le WSWS s’y est opposé».

«Cette censure politique reflète la crainte qu’une véritable perspective socialiste, si on lui permet d’avoir une audience, trouve un public de masse aux États-Unis et dans le monde. Ces efforts qui visent à supprimer la liberté d’expression et de pensée suscitent une large opposition populaire, en particulier chez les jeunes».

La suspension du compte Twitter de l’IYSSE (États-Unis) doit être considérée dans le contexte des mesures de censure en cours et de longue date de Google et des autres plateformes de médias sociaux à l’encontre du World Socialist Web Site. Sundar Pichai, directeur général de Google, a admis le 28 octobre dernier, devant le Congrès, que le géant de la recherche avait censuré le WSWS.

On a eu plusieurs cas où les modérateurs de Reddit ont interdit le WSWS de la liste blanche approuvée des noms de domaine et ont qualifié les liens de contenu du WSWS de «source inacceptable». Entre-temps, dès août 2018, Facebook a supprimé les comptes des éditeurs de gauche, y compris les comptes des journalistes du World Socialist Web Site sur la base d’allégations non fondées de «comportement inauthentique».

La suspension du compte de l’IYSSE (États-Unis) par Twitter est la première fois que l’une des principales plateformes de médias sociaux agit pour fermer le compte principal d’une organisation liée au CIQI et au WSWS.

Nous appelons tous les lecteurs du World Socialist Web Site à exiger que Twitter rétablisse le compte de l’IYSSE (US), @IYSSE_US, en publiant des déclarations sur @TwitterSupport.

(Article paru en anglais le 13 novembre 2020)